Combinatoire

L'intérêt principal de cette activité est l'étude des relations entre les structures algébriques et les algorithmes. Les chercheurs s'attachent particulirement aux sujets suivants:

Plus précisément, les projets de recherches relèvent de la combinatoire algébrique, sont à l'interface de la combinatoire énumérative et concernent l'analyse d'algorithmes d'un point de vue des calculs symboliques et algébriques ou de calcul algébriques. Les objectifs sont doubles: d'abord, grâce à une généralisation masive de la notion de série génératrice nous espérons proposer un canevas théorique permettant l'étude du comportement fin de nombreux et différents algorithmes et ensuite et de manière réciproque l'étude des même algorithmes ouvre de nouvelles pistes pour la découverte d'objets ou d'identités algébriques d'intérêt. Ces identités ont plusieurs applications en mathématiques, en particulier dans la théorie des représentations mais aussi en physique (principalement en physique statistique).

Les recherches reposent largement sur l'expérimentation par ordinateur, il s'en suit une part importante de développement via le projet logiciel Sage-Combinat.

Cependant, le niveau de sophistication, la souplesse et la qualité des outils de calcul requis atteint un point où à grande échelle le développement collaboratif est essentiel. La conception et le développement collaboratif d'un tel logiciel soulève la recherche de qualité. Les défis sont tant du domaine de l'informatique qu'autour de la modélisation mathématique et de la gestion d'un grande hiérarchie de (orientée objet) classes, etc.

Ces questions spécifiques posent aussi de manière plus générale des questions combinatoires. Il est alors envisager un travail sur la combinatoire enumérative, les automates cellulaires en particulier les arbres.

Cet axe nourrit des collaborations régulières en France mais aussi avec l'Allemagne, l'Amérique du nord et l'Inde.

Mobius functions for real hyperplane arrangements.

-- Marcelo Aguiar (Cornell Univ.)

We discuss the beginnings of a theory of noncommutative Mobius functions and its connections to the structure of the algebra of faces of a hyperplane arrangement. It is to be seen as a generalization of the theory of Mobius functions for lattices, developed by Rota and his school in the ...

A proof-theoretic analysis of the rotation lattice of binary trees

-- Noam Zeilberger (Birmingham University)

Join seminar with the Parsifal team The classical Tamari lattice Yn is defined as the set of binary trees with n internal nodes, with the partial ordering induced by the (right) rotation operation. It is not obvious why Yn is a lattice, but this was first proved by Haya Friedman ...

Generalized Jucys-Murphy elements and canonical idempotents in towers of algebras

-- Aaron Lauve (Loyola Univ., Chicago)

The collection of symmetric group algebras serves as a motivating example for what I'll call a multiplicity-free tower of finite dimensional algebras. Any such family has a canonical complete set of pairwise orthogonal primitive idempotents stemming from its representation theory. In the case of the symmetric group algebras, these ...

See all

Translations: en